5 questions fréquentes sur le management de transition

management de transition

Le management de transition est une étape importante pour une entreprise. Effectivement, le développement de la société dépend de la capacité de cet élément-clé, dans la mesure où il doit être capable de tout gérer, aussi bien sur le plan humain et financier que technique. Dans ce contexte, connaître les questions les plus fréquentes associées au management de transition est impératif.

1. Qu’est-ce que le management de transition ?

Métier né des années 2000, le management de transition représente un véritable levier de performance dans une entreprise. Le concept consiste en l’intégration d’un manager externe, pour réaliser une mission stratégique et décisionnelle dans une période déterminée allant de 6 à 12 mois. Le manager agissant dans la transition peut être un consultant individuel ou issu d’un cabinet de management de transition. Le management de transition intervient dans la mise en œuvre d’un plan de changement ou dans le traitement d’une urgence remettant en question l’organisation de l’entreprise. La gestion de crise constitue son rôle principal, dans la mesure où son intervention a pour objectif de limiter les impacts économiques négatifs d’un événement extérieur sur les activités de la société.

2. Quelles sont les missions de cet expert de transition ?

Ce professionnel est le pilote du management de transition et de la conduite du changement d’où sa première mission en tant que remplaçant d’un cadre en cours de recrutement. Dans ce contexte, la continuité des activités de l’entreprise relève de ses compétences. Son intervention doit favoriser la gestion optimale des activités afin de redresser la société. Sa présence en tant qu’accompagnateur de toutes les transformations majeures est de mise, que ce soit au niveau de l’organisation, de la fusion-acquisition, de la transformation digitale ou d’autres projets stratégiques. Levier de l’amélioration de la performance, ce professionnel garantit le déploiement de l’entreprise à l’international en fonction du contexte.

3. À quoi s’attendre avec le management de transition ?

Les premières qualités d’un manager de transition s’avèrent être la réactivité et l’efficacité dans ses missions. Cette attitude est importante pour accompagner le changement majeur dans l’entreprise. Cette mission stratégique amène le manager à créer une rupture dans la société afin de mener à bien les changements et les modes de gestion, tout en choisissant les outils adéquats à adopter. Le management de transition met en œuvre sa mission en trois étapes dont la première consiste à diagnostiquer la situation de manière à pouvoir établir un plan d’action. Durant la phase suivante, cet expert garantit la période d’activation de son plan d’action tout en assurant la bonne application des stratégies. La dernière étape de cette mission se porte sur la transformation ou sur la gestion des crises jusqu’à la période d’atteinte des objectifs. Dans tous les cas, les missions de cet expert de transition doivent être supervisées par la direction générale ou par le comité de direction. De son côté, le directeur administratif assure la bonne gestion du budget alloué à cette mission de conduite de changement.

4. Quelles sont les fonctions principales de ce manager ?

Les fonctions principales les plus concernées par le management de transition s’avèrent être les ressources humaines, la finance et le secrétariat général. En tant qu’expert, ce professionnel est aussi un leader pouvant mener les projets qui lui ont été confiés jusqu’au bout. À ce titre, ce professionnel doit être capable d’optimiser la performance de l’organisation et de l’entreprise, que ce soit pour des projets ponctuels ou à long terme. Dans cette optique, cet expert doit assurer la transmission efficace de ses réalisations.

5. Quelles compétences doit avoir le professionnel de transition ?

Les expériences réussies dans de nombreux secteurs sont indispensables pour prétendre réussir le management de transition. Dans la majorité des cas, les managers de transition ont entre 40 ans et 60 ans, une maturité qui justifie les nombreuses années d’expérience (au moins 20 ans) dans leur spécialité. Certains professionnels de cet âge ont surtout évolué en tant que directeurs des ressources humaines, directeurs généraux, directeurs commerciaux, directeurs financiers ou occupent des fonctions à responsabilité. Certains managers de transition ont moins d’expérience, mais ces cas exceptionnels concernent les personnes dotées de compétences spécifiques, pour ne citer que les spécialistes de la nouvelle technologie. Effectivement, les profils d’experts dans le secteur de la stratégie digitale sont plutôt jeunes. Ces derniers sont appelés à intervenir dans l’initiation et le pilotage de transformation digitale dans les entreprises. Ces jeunes sont chargés de l’implémentation des nouvelles solutions digitales, de la gestion du personnel et du pilotage numérique des activités en général.

Le management de transition ne prend pas en compte le genre, d’où la présence des femmes qui occupent cette fonction, même en petit nombre (26%). Tout ce qui compte dans ce secteur est l’expérience, l’esprit d’analyse, la détermination, le leadership et la capacité de mettre en œuvre son plan d’action de manière efficace et rapide.

Quelles sont les qualités d’un bon manager ?
Comment aider vos employés à créer un sentiment d’appartenance au travail ?