Augmentation des salaires : convention collective, avantages non tarifaires et avantages en nature

Les raisons d’une augmentation de salaire peuvent être différentes. D’une part, les nouvelles conventions salariales des parties à la négociation collective peuvent conduire à un ajustement des salaires. D’autre part, surtout dans les petites entreprises, il est possible de demander personnellement au patron une rémunération appropriée en raison de réalisations particulières sur le lieu de travail ou d’une extension de vos compétences. Outre l’augmentation de salaire sous la forme d’une certaine somme d’argent, dont une grande partie est imposée, il existe également diverses variantes de l’augmentation de salaire dite factuelle.

Augmentation de salaire selon la convention collective

Dans les grandes entreprises ou dans le secteur public, les salaires sont généralement fixés en fonction des conventions collectives applicables. Les conventions collectives sont négociées entre les syndicats et les associations d’employeurs et s’appliquent aux membres des parties aux négociations collectives. La situation n’est différente que si une convention collective a été déclarée “généralement contraignante”.

Dans ce cas, vous avez également droit au salaire standard si votre employeur n’est pas membre de l’association patronale concernée. Toutefois, de nombreuses entreprises versent également des salaires supérieurs à l’échelle salariale générale, qui sont négociés individuellement avec les employés. Les négociations collectives ont lieu en moyenne tous les deux ans, vous pouvez donc vous attendre à des augmentations de salaire à ce rythme.

En outre, votre classement dans un grade supérieur peut également entraîner une augmentation de salaire. Les critères de classification sont définis en détail dans les conventions collectives. Une classification plus élevée peut être envisagée notamment si votre domaine de responsabilité a changé ou s’est étendu au cours de la période d’emploi. Dans ce cas, vous devez d’abord demander à votre comité d’entreprise ou du personnel si vous n’avez pas besoin d’être reclassé à un niveau supérieur. Vous pouvez alors adresser votre demande au patron ou au responsable du personnel.

Si votre entreprise refuse une promotion volontaire, vous pouvez porter votre ajustement de salaire devant le tribunal du travail sur la base du principe de l’égalité de traitement. Toutefois, vous devez demander une assistance juridique à votre syndicat ou à un avocat.

Quand une augmentation de salaire non tarifaire est-elle justifiée ?

Même si les employés et les employeurs ne sont pas liés par des conventions collectives, les salaires doivent être régulièrement adaptés pour compenser les augmentations permanentes des prix. En outre, des primes justifiées individuellement sont éligibles si un employé obtient de meilleurs résultats ou effectue un travail plus exigeant qu’auparavant. De même, des augmentations de salaire sont possibles en cas de changement dans la situation personnelle de l’employé (par exemple, mariage, naissance d’un enfant).

Si l’un de ces cas se produit, vous devez toujours demander à votre employeur une adaptation salariale appropriée. Dans le même temps, précisez qu’un salaire plus élevé contribuera naturellement à accroître votre engagement envers l’entreprise. De cette façon, le patron aura le sentiment que votre augmentation de salaire fait aussi du bien à l’entreprise.

Comment le salaire peut-il être augmenté par des avantages en nature de l’employeur ?

Il existe de nombreuses façons de fournir à un salarié des prestations en espèces sans que la majorité de ces prestations ne soit prise en charge par les autorités fiscales, par exemple

-Votre patron souscrit une assurance directe fiscalement privilégiée en votre faveur. Elle doit exister depuis au moins cinq ans et jusqu’à l’âge de 60 ans. Si la cotisation est versée en une seule fois (par exemple, pour les vacances ou la prime de Noël), il n’y a pas de cotisations de sécurité sociale.

-Vous recevez des actions fiscalement privilégiées pour les salariés.

-Votre employeur vous accorde un prêt d’entreprise sans intérêt, qui est exonéré d’impôts.

-La société vous fournit une voiture de leasing de société.

-Votre employeur vous paiera un cours de langue ou de formation coûteux. En plus des frais de cours, le patron peut également payer les frais de voyage.

-Vous aurez droit à un congé spécial payé ou vous recevrez une rémunération raisonnable pour les heures supplémentaires, qui pourrait bien se situer entre 25 et 150 pour cent. Ces primes sont exonérées d’impôts et de cotisations de sécurité sociale.

-Votre employeur vous paiera une carte de train. Vous pouvez ensuite utiliser cette carte à titre privé. Les employés reçoivent aussi souvent un billet de travail pour se rendre au travail et en revenir.

-Pour les achats effectués dans votre propre entreprise avec une remise, un montant annuel est exonéré de taxes.

-Vous aurez un téléphone de société.

-Le patron peut vous offrir des cadeaux en nature non imposables à certaines occasions (par exemple, anniversaire, jour du nom, jour du mariage). Les employés mariés peuvent également recevoir des cadeaux exonérés d’impôts par parent à la naissance d’un enfant.

-L’employeur peut verser un montant illimité d’allocations non imposables pour la garde d’enfants non scolarisés (moins de six ans) dans des jardins d’enfants, des crèches ou autres.

-Vous pouvez recevoir des indemnités non imposables pour le déjeuner.

Une prestation forfaitaire non monétaire non imposable en nature par mois est autorisée, par exemple sous la forme d’un bon de carburant ou d’un abonnement au studio de fitness.

Il est également possible pour l’employeur de prendre en charge les coûts des mesures médicales en franchise d’impôt. Il peut s’agir, par exemple, de massages ou de physiothérapie, qui peuvent être bénéfiques pour la santé et donc aussi pour la capacité de travail des employés.

-Vous bénéficiez d’une pension complémentaire fiscalement avantageuse.

Comment préparer la réunion de négociation

Tout d’abord, obtenez un aperçu des salaires payés pour des emplois comparables. Vous pouvez obtenir les informations correspondantes auprès des syndicats et des conseillers en personnel, mais aussi dans les magazines économiques. Toutefois, vous devez tenir compte de la situation économique de votre entreprise afin que votre demande ne devienne pas irréaliste.

Pour préparer cet entretien, vous devez rassembler tous les arguments qui pourraient justifier une augmentation de salaire. Il s’agira de vos réalisations particulières : des idées innovantes dont l’entreprise a bénéficié ; un contrat particulièrement lucratif ; la mise en œuvre d’un projet réussi. À cette fin, il est utile de tenir un “journal de bord” privé dans lequel vous consignez régulièrement tous les succès notables, les suggestions d’amélioration et d’autres idées utiles à l’entreprise. De cette façon, vous disposez toujours de suffisamment de matériel pour une autoportrait positif.

Veillez à ce que le moment soit bien choisi pour vos négociations salariales. Le meilleur moment est celui où vous avez obtenu un succès particulier dans l’entreprise (par exemple, une nouvelle commande).

Restez aussi confiant que possible pendant la conversation et ne tournez pas autour du pot. Présentez vos réalisations de manière concise et indiquez clairement que vous méritez une reconnaissance financière pour celles-ci. Faites une suggestion concrète à votre patron, par exemple 15 % de salaire en plus. S’il rejette totalement cette demande, essayez d’agir (par exemple, une augmentation progressive du salaire) ou de passer à d’autres prestations.

Donnez à votre patron le sentiment que vous avez le résultat des négociations entre vos mains, malgré vos spécifications.

Augmentation des salaires : arrêts importants

Augmentation de salaire pour les femmes en congé de maternité

Les femmes salariées en congé de maternité ont également droit à une augmentation de salaire. Cela résulte de l’interdiction de la discrimination. Si les femmes n’avaient pas été enceintes, elles auraient finalement bénéficié de l’augmentation de salaire.

Des salaires de fonctionnaires plus élevés pour trois enfants ou plus

Depuis l’année 2000, les fonctionnaires ont droit à une allocation mensuelle à partir de leur troisième enfant, qui est d’environ 100 à 200 Euro de plus qu’auparavant. La Cour constitutionnelle fédérale a estimé qu’il était inconstitutionnel que les fonctionnaires ayant plus de deux enfants n’aient reçu jusqu’à présent qu’une prime inférieure au taux d’aide sociale correspondant. Au lieu de cela, les fonctionnaires ont eu droit à un montant 15 % plus élevé.

Pas d’obligation d’augmentation de salaire annuelle

Même si un employeur a augmenté les salaires pendant plusieurs années consécutives sur la base d’un accord d’entreprise l’obligeant à procéder à une révision annuelle des salaires, cela ne constitue pas une pratique dite d’entreprise l’obligeant à procéder à des augmentations salariales correspondantes pour les années suivantes.

10 façons simples d’améliorer votre petite entreprise
Principes de base de la planification d’entreprise pour les petites entreprises